REEL OPPORTUNITIES: CARRIÈRES DANS LE MILIEU DU CINÉMA ET DE LA TÉLÉVISION

VOULEZ COMPRENDRE CE QU’EST UN GÉNÉRIQUE DE FIN?

Cliquez sur les titres de postes ci-dessous afin d’accéder à des menus déroulants et des listes avec plusieurs choix de carrières dans l’industrie du cinéma et de la télévision du Canada. Les rôles ont été séparés en phase de préproduction , production et post-production du cycle de vie d’un projet, mais toutes ces phases sont essentielles pour donner vie à la vision d’un réalisateur.

Il y a un rôle pour tout le monde dans l’industrie. Que vous aimiez travailler sur un ordinateur ou bien sur vos pieds, que vous préférez travailler en équipe ou bien seul, vous découvrirez un emploi que vous aimez dans l’industrie du film et de la télé.

Un plateau de tournage comprend les comédiennes et comédiens, les caméras et le matériel de sonorisation, mais l’expertise des charpentiers, des magiciens de la mode, des gourous du maquillage et de la coiffure et des cerveaux de montage y sont aussi importants.

Nous vous encourageons à explorer, poser des questions et songer sérieusement à faire carrière dans une industrie dynamique et en pleine croissance.

 

EMPLOIS DE PRÉPRODUCTION

La première phase d’une production de film ou de série télévisée s’appelle la « préproduction » et comprend le travail et la planification créative et administrative nécessaire avant le tournage.  L’équipe de création clé du film (y compris le producteur, le réalisateur et le scénariste) est impliqué dans le processus de préproduction avec les chefs de chaque département qui doivent planifier leur travail à l’avance.  Un scénario doit être écrit, les comédiennes et comédiens doivent être choisis, les lieux de tournage doivent être fixés, les décors construits, les costumes élaborés, les accessoires achetés ou loués, et ainsi de suite – le tout bien avant le premier jour de tournage.  Voilà ce que comprend la préproduction. C’est la période avant que le film soit tourné quand se fait toute la planification. Il y a très peu de rôle qui existe exclusivement dans la phase de préproduction. En effet, la plupart de ces rôles continuent dans la phase de production.

 

Un scénariste est une personne qui écrit l’histoire ou le scénario d’un film ou une série télévisée.

Un scénariste écrit le scénario pour un film ou une émission de télévision. Il pourrait travailler à partir de leur propre idée originale, d’un concept de quelqu’un d’autre, ou bien créer une adaptation cinématographique d’un livre, d’une BD ou d’une pièce de théâtre. C’est la responsabilité du scénariste de créer la structure ou l’arc narratif de l’histoire, développer les personnages et le dialogue, et surtout décrire le tout de façon visuel afin de créer une image claire de la scène pour le public. 

La scénarisation est une profession de travailleur automne et il est plutôt rare qu’un scénariste soit payé à l’avance pour le développent et l’écriture d’un scénario. Il est plus courant que ces écrivains soient payés une fois les scénarios complétés, que le film ait son financement et qu’il passe à la phase de production. Il peut donc être un choix de carrière plus difficile à entreprendre puisqu’il n’y a pas de poste débutant ou de stage qui mènent à un emploi à temps plein en tant que scénariste de film ou de télévision. Pour plusieurs c’est un travail d’amour qu’elles et ils poursuivent en travaillant dans d’autre secteur de l’industrie.

Dans l’industrie de la télévision, un rôle débutant de coordinateur de scénarisation ou un stage pourrait mener à des opportunités dans la salle d’écriture. Des scénaristes de télévision peuvent aussi être crédités comme coproducteur ou producteur délégué pour leurs contributions. 

Exigences éducatives:

Bien qu’aucune éducation ne soit expressément nécessaire pour devenir un scénariste professionnel, il existe plusieurs programmes de diplôme et de baccalauréat dans le domaine et plusieurs cours de développement professionnel sont offerts à ceux qui veulent améliorer leurs habiletés en écriture. 

Un diplôme universitaire ou collégial en anglais, en création littéraire, ou en production cinématographique ou télévisuelle avec une concentration en scénarisation peut aussi être un atout dans ce rôle.  Certaines organisations à but non lucratif offrent des ateliers de scénarisation pour ceux qui ont déjà de l’expérience dans la création littéraire.

Le chef scénariste est un membre de l’équipe de rédaction, généralement pour une série télévisée.

Elles et ils écrivent habituellement les premières ébauches d’épisodes ou font les réécritures sur les ébauches développées par d’autres scénaristes.  

Ils pourraient aussi être ceux qui développent les ébauches d’idées pour les épisodes, ou bien développent et précisent l’intrigue, souvent en collaboration avec d’autres membres de l’équipe de rédaction.  

Exigences éducatives: 

Un diplôme universitaire ou collégial en anglais, en création littéraire, ou en production cinématographique ou télévisuelle avec une concentration en scénarisation peut être un atout dans ce rôle.

Le scénarimagiste visualise l’histoire d’un film ou série télévisée, et crée des esquisses des plans du scénario.

Les scénarimagistes peuvent utiliser des photos, ou ils peuvent illustrer les images eux-mêmes.  Il travaille sous la supervision du réalisateur du films et/ou le directeur de la photographie afin d’illustrer à quoi ressemblera le film– un peu comme une version BD du film qui montre tous les mouvements, les angles et les prises de vues de caméra.

L’objectif d’un scénarimage est d’aider le réalisateur, le directeur de la photographie et l’équipe de tournage à planifier leurs prises de vues. Les producteurs peuvent parfois aussi utiliser ces images pour illustrer la vision du réalisateur dans une présentation de financement.  Les projets animés sont souvent présentés qu’avec des scénarimages (c’est-à-dire qu’un scénario serait écrit plus tard), et les scénarimagistes continuent leur travail tout au long de la production afin de continuer de développer des séquences particulières. Lorsqu’une séquence est modifiée, le réalisateur, les scénarimagistes et l’équipe de création devront peut-être retravailler la séquence.

Exigences éducatives:

Toutes écoles avec un département d’animation ou d’illustration est un endroit idéal pour développer les compétences fondamentales. L’essentiel est de fortes compétences en illustration.

Les directeurs de casting gèrent le processus de sélection des comédiennes et comédiens et les autres interprètes et figurants qui seront dans un film ou une série télévisée. 

Sur de plus petites productions, les auditons peuvent être menées par le réalisateur et les producteurs, mais les films ou séries de plus grandes envergeures peuvent employer des directeurs de casting. Elles et Ils organisent et gèrent le processus d’audition et négocient les contrats avec les représentants de comédiens (tel un agent ou gérant d’artiste). Cette personne est responsable de lancer « l’appel de casting » (une annonce aux comédiens et leurs représentants qu’il y aura des auditions pour certains rôles), de choisir les comédiens qui seront sélectionnés pour passer une audition, de gérer le processus d’audition et de travailler avec le réalisateur et les producteurs afin d’effectuer les sélections finales et négocier les accords (telle la rémunération, et tout autre aspect de contrats/accords avec la production). Une fois le casting complété, le travail du directeur de casting n’est pas encore terminé ! Elle ou il reste le lien direct entre la production et les agents/gérants d’artistes tout au long de la production.   

Un directeur de casting devrait s’impliquer de manière active dans le milieu des arts – c’est-à-dire voir les films et pièces de théâtre pour bien connaître les comédiens et le nouveau talent et être généralement à jour sur les évènements culturels. 

 

Exigences éducatives:

Ce rôle est appris en milieu de travail, en assistant des directeurs de casting établis et gravir les échelons. Le réseautage et solliciter des entreprises de casting est une façon de démarrer une carrière dans le domaine. En débutant avec un stage, vous apprendrez le métier en assistant aux auditions et à travers des tâches telles accompagner les comédiens dans la salle d’audition, installer et configurer les microphones et l’équipements photographique, lire les répliques pour les comédiens pendant les auditons, etc. Les stagiaires peuvent ensuite appliquer pour d’autres postes, comme l’assistant de casting et gravir les échelons vers un poste d’associer de casting et au-delà.

Le directeur des lieux de tournage est un membre de l’équipe de production qui est responsable de trouver et d’assurer les lieux de tournage ainsi qu’arriver à une entente pour leur utilisation.

Les films et série télévisées sont parfois filmer sur un plateau (comme pour une pièce de théâtre). Par contre, certains films utilisent des lieux réels pour leur tournage. Elle ou il pourrait avoir la tâche de trouver une maison de banlieue avec une porte bleu, et assurer que les résidents de la maison permettent qu’une équipe de tournage soit sur leur propriété. Il existe plusieurs banques de données de lieux qu’un directeur peut utiliser, mais la partie divertissante de leur métier est le repérage des lieux et voyager pour les vérifier en personne. Si le tournage doit prendre place sur une rue ou un lieu public, le directeur des lieux de tournage doit donc obtenir des permis de la ville, informer les voisins qu’il y aura un tournage sur leur rue, et assurer que les codes d’incendie et toutes autres exigences en matière de sécurité soit suivis. Si un membre de la communauté a des questions par rapport à un tournage à proximité, c’est la responsabilité du directeur des lieux de tournage de parler avec eux et de répondre à leurs inquiétudes. 

Si un tournage de film implique l’utilisation d’équipements lourds qui doit être entreposé entre les jours de tournage, ce pourrait être la responsabilité du directeur des lieux de tournage d’assurer cet entreposage. Par exemple, si le lieu de tournage est à l’extérieur, elle ou il devra penser à où l’équipement sera entreposé pendant la nuit, et aussi s’assurer de répondre aux besoins de l’équipe de tournage et des comédiens (salles de bains, remorques, un lieu couvert pour manger en cas de pluie, etc.). Une fois le tournage terminé, elle ou il doit assurer que le lieu soit nettoyé et laissé dans le même état qu’il était lorsqu’il a été pris en charge. Il est le premier à arriver sur un lieu de tournage et le dernier à le quitter.

Un bon directeur des lieux de tournage est minutieux et habile dans la résolution de problème.

Sur les grandes productions, le directeur des lieux de tournage peut engager du personnel de soutien additionnel tel un assistant directeur des lieux de tournage et des recherchistes. Un recherchiste est une personne dont le travail est de visiter les lieux de tournage potentiels afin d’assurer qu’ils répondent aux besoins des producteurs et du réalisateur – c’est une position parfaite pour percer dans le département de lieux de tournage/production.

Emplois en production

La production est la phase dans la réalisation d’un film et d’une série télévisée qui prend lieu sur le plateau et hors studio, et pendant laquelle l’histoire est conçue par le département artistique, incarnée par les comédiens et éclairée par les techniciens de lumière. Les équipes de son et de caméra enregistrent les images et le son et produisent les matières premières (c’est-à-dire sur film ou fichier numérique) qui seront ensuite livrées à l’équipe de post-production pour le montage. C’est un processus qui est rapide, collaboratif, créatif, et très organisé…et, ACTION!

Les producteurs sont généralement les personnes « responsables » d’une production cinématographique ou télévisuelle. Elles et ils sont responsables de recueillir et gérer les fonds, mettre sur pied l’équipe et superviser tous aspects de la préproduction, production, et post-production.  

Les producteurs sont souvent ceux qui initient le projet en achetant les droits pour une adaptation d’un livre ou une autre forme de propriété intellectuelle, et ensuite recrute un scénariste et/ou un réalisateur pour créer une adaptation cinématographique. Elles et ils peuvent aussi considérer des scénarios ou idées existantes à la suggestion d’un réalisateur. Les producteurs ont généralement le droit d’approuver ou d’influencer comment un scénario est développé et, comme le réalisateur, exerce une influence créative sur le projet. 

Alors que le réalisateur est responsable des comédiens, l’équipe de son et de caméra, et travail étroitement avec les autres départements, le producteur supervise tout ce qui passe en arrière-plan. Elles et ils embauchent les membres clés de l’équipe de tournage (y compris le réalisateur) et gère le budget, les logistiques et tous les aspects d’affaires de la production.

Lorsque le générique défile, vous remarquerez qu’il existe plusieurs types de producteurs impliqués dans une production cinématographique, tel un « producteur exécutif », « producteur délégué », etc. Mais celle ou celui qui a le titre simple de « producteur » est celle ou celui qui commande! Elles et ils font le travail pratique sur le plateau. Un « producteur exécutif » pourrait gérer les contrats d’un film, ou bien soutenir le producteur dans leurs besoins particuliers. Le rôle du « producteur délégué » semble impressionnant, mais c’est un titre qui est habituellement accordé à ceux qui contribuent à la production moins directement (par exemple, ceux qui assurent un financement ou distribuent le film). 

Le nombre de producteur dépends entièrement de la portée du projet et son budget. Plus la production est importante, plus les responsabilités sont divisées entre les différents niveaux de producteurs.  

 

Le producteur exécutif se charge de chaque ligne d’un budget complexe.  

 

Le directeur de la production embauche chaque membre de l’équipe de tournage (avec l’approbation du réalisateur et du producteur en chef) et supervise les besoins quotidiens du tournage. Plusieurs séries télévisées et tournages de film de grandes envergures ont aussi des assistants directeurs de la production. 

Sur une production plus importante, ces rôles sont strictement hiérarchiques, avec chaque niveau qui informe constamment les échelons supérieurs. Sur une production à budget modeste, un producteur pourrait assumer toutes ces responsabilités. 

Peut-importe la fonction, le rôle de producteur demande un énorme souci du détail ainsi qu’une capacité de voir le projet dans son ensemble. Un bon producteur sera prêt à appuyer le réalisateur tout en maintenant le contrôle du budget et de l’horaire, anticipera les problèmes à venir, et saura motiver une grande équipe. Surtout, a un bon producteur à des compétences organisationnelles exceptionnelles.


Exigences éducatives:

Alors que la production cinématographique peut être enseignée dans un milieu académique, l’expérience est mieux acquise dans un département de production, en travaillant, par exemple, en tant qu’assistant de production, coordonnateur de production, directeur de la production ou producteur exécutif. Les producteurs exécutifs viennent généralement des rangs d’assistant producteur et directeur de production, leurs donnant donc une bonne expérience dans la logistique de la production cinématographique et la gestion du temps. Il est courant ils jouent aussi un de ces rôles dans les productions qu’ils réalisent. Il n’est pas expressément nécessaire que ces gens étudient en cinéma.

Le coordonnateur de production aide à gérer et coordonner les équipes et le personnel qui se réunissent pour produire un film ou une série télévisée.

Travaillant sous le directeur de la production ou le producteur, les responsabilités d’un coordonnateur peuvent variées. Elles incluent agir en tant que gestionnaire de bureau et de ressources humaines, ou s’occuper de n’importe quel aspect administratif et de planification de logistique d’un tournage dont le producteur en chef à besoin. Les coordonnateurs de production peuvent être chargés d’assurer que chaque membre de l’équipe de tournage signe leur contrat et soumet tous les documents nécessaires à la production. Elles et ils peuvent aussi être chargés d’imprimer, d’assembler et de distribuer l’horaire quotidien aux comédiennes/comédiens et l’équipe de tournage. 

Le coordonnateur de production nécessite d’excellente compétences organisationnelles et informatiques, doit être ingénieux et effectuer plusieurs tâches diverses simultanément et dans un environnent chaotique. Les coordonnateurs de production ont souvent la possibilité d’embaucher un assistant. Un poste de premier ou deuxième assistance coordonnateur est un excellent poste de débutant sur un plateau de tournage.

Le réalisateur contrôle tous les aspects artistiques et dramatiques d’un film et visualise le scénario tout en guidant l’équipe technique et les comédiens à réaliser cette vision. 

Alors que le tournage d’un film est un effort de collaboration entre des dizaines de membres de l’équipe de tournage et des comédiens, dont plusieurs qui auront une influence créative sur le produit fini, c’est la vision du réalisateur qui est celle concrétisée. 

Un bon réalisateur à d’excellente compétences en leadership, ainsi qu’une capacité d’orienter ses efforts sur un seul objectif dans l’environnement chaotique et stressant d’un plateau de tournage. 

Puisque le succès d’un réalisateur dépend de la coopération de plusieurs personnes créatives, elle ou il doit aussi comprendre l’importance du travail d’équipe. Le réalisateur doit avoir des habilités de communication exceptionnelles et veiller à ce que l’équipe travaille ensemble vers une vision commune.

Le réalisateur, comme le producteur, est une des seules positions qui est impliquées activement dans chaque phase de la production cinématographique du début à la fin.

Exigences éducatives:  

Il y a plusieurs parcours qui peuvent mener à devenir un réalisateur. Certains débutent en tant que scénariste, cinéaste, producteur, monteur ou comédien. D’autres fréquentent une école cinématographique et débutent leurs carrières en réalisant des courts métrages indépendants avant de passer à des longs métrages. 

Le rôle de l’assistant réalisateur sur le plateau de tournage est de faire le suivi du progrès journalier, organiser la logistique, préparer les feuilles de service journaliers, faire la vérification de l’équipe de tournage et des comédiens et maintenir l’ordre sur le plateau. 

Elles et ils sont aussi responsables de la santé et de la sécurité de l’équipe de tournage. Afin de devenir un assistant réalisateur, on doit avoir joué plusieurs autres rôles sur le plateau ou avoir commencé en tant qu’assistants de production. Petit à petit, ils obtiennent le rôle d’assistant réalisateur ou un rang de plus en plus supérieur, tel que décrit dans les sous-rôles suivant : 

Le premier assistant réalisateur (premier ou 1er AR) a les responsabilités générales d’assistant réalisateur et supervise la ou le deuxième AR (2AR). Le « premier » assistant réalisateur est directement responsable devant le réalisateur et gère le plateau de tournage. Parfois elle ou il est même chargé de crier « action » à la place du réalisateur.

Le deuxième assistant réalisateur (deuxième ou 2e AD) créer les feuilles de service journalier à partir de l’horaire de production, en association avec le coordonnateur de production, et publier ces horaires une fois que le producteur et le producteur exécutif les aient approuvés. Le « deuxième » assistant réalisateur sert également de « régisseur de coulisses », communiquant avec les comédiens, assurant qu’ils se font maquiller et habiller par les costumiers, et coordonne aussi les figurants. Ses autres tâches comprennent aussi de superviser le troisième assistant réalisateur, les stagiaires et les assistants de production.

Le troisième assistant réalisateur (troisième ou 3e AR) travaille sur le plateau avec le « premier » et peut aussi travailler avec le « deuxième » pour aider à déplacer les comédiens du camp de base (la zone qui hébergent la production, les comédiens, et les caravanes de maquillage et la coiffure), organiser les scènes de foule, et supervise un ou plusieurs assistants de production. La distinction entre le 2e et le 3e AR peut être floue, et le nombre d’AR sur un plateau dépend aussi de la taille, l’ampleur et le budget de la production. 

Un directeur de la photographie (DP) est la personne responsable de l’équipe de tournage et d’éclairage sur le plateau et est aussi responsable des décisions artistiques et techniques par rapport à l’image.

L’étude et la pratique de ce domaine est souvent appelé la cinématographie, un art technique qui demande une haute qualification. Le directeur de la photographie n’est pas toujours la personne qui manœuvre la caméra, mais elle est responsable des images résultantes.

Durant la phase de préproduction, le directeur de la photographie discute de la vision du film avec le réalisateur et établie ce qui est nécessaire pour la réaliser. Il embauche aussi l’équipe de tournage et organise l’approvisionnement de l’équipement. Le directeur de la photographie travaille aussi avec les autres départements, tels celui de son et de l’éclairage, pour coordonner les besoins de la production.

Au cours de la production, le DP coordonne l’équipe de tournage et travaille directement avec le réalisateur afin d’assurer que chaque scène soient montées et tournées selon la vision du réalisateur. Le directeur de la photographie peut avoir un apport créatif important sur le film. Elle ou il décide la combinaison idéale des caméras, filtres, et lentilles ainsi que le positionnement des caméras et de l’éclairage pour produire la scène désirée.

Le travail du directeur de la photographie se poursuit après que le film est tourné. Il révise les « rushes » (l’ensemble des séquences non-montées journaliers) et fourni un regard critique, même au cours de la post-production. 

La cinématographie est un poste extrêmement technique qui nécessite un bon œil et la connaissance des équipements utilisés pour tourner les films et séries télévisées. 

Exigences éducatives:

Plusieurs écoles offrent des programmes en études cinématographiques, qui incluent un apprentissage en éclairage, conception de scène et comment raconter une histoire visuellement. Il est aussi possible de débuter en tant qu’assistant dans le département caméra, apprendre le métier, et de gravir les échelons.

Le caméraman est la personne qui opère la caméra et tourne les scènes sur un plateau de tournage.

Sur les plus petites productions, le directeur de la photographie pourrait faire ce travail. Sur les plus grandes productions, le DP dirige le cameraman et le reste de l’équipe. 

L’équipe de tournage comprend plusieurs niveaux d’assistants. Le premier assistant caméraman est responsable de l’entretien de la caméra, tel que garder la lentille propre et de l’ajuster. Souvent, l’assistant caméraman qui est responsable de la mise au point de la lentille est appelé le pointeur.  

Le deuxième assistant caméraman est responsable de charger le film (ou les disques dures), prévoir les scènes ou bien gérer le rapport de la caméra (un registre des scènes, prises, rouleaux, filtres photographiques utilisés, et d’autres données de production).

La compétence la plus importante pour être caméraman est de comprendre comment la caméra fonctionne.

Exigences éducatives:  

Comme pour bien d’autres départements sur le plateau, il est possible d’apprendre le métier en travaillant comme assistant au plus bas niveau et gravir les échelons. Une autre façon d’acquérir une vaste connaissance de l’équipement est de travailler dans une maison de location de caméra. Plusieurs entreprises de location encouragent leurs employées de se familiariser avec l’équipements qu’elles offrent et c’est une bonne façon d’acquérir de l’expérience que vous utiliserez plus tard sur un plateau.

Le département machiniste est responsable de l’équipement qui soutient le travail de l’équipe de tournage.

Les machinistes travaillent étroitement avec le département caméra pour configurer l’équipement cinématographique, tel monter la caméra sur un chariot ou une grue. Ceci peut impliquer de se mettre dans des positions inhabituelles, tel qu’à l’arrière d’une voiture, ou le haut d’une échelle. Les machinistes travaillent aussi étroitement avec le département d’éclairage pour monter les lumières pour chaque scène. Le chef machiniste est à la tête du département machiniste, mais il peut y avoir plusieurs machinistes sur un plateau, surtout sur une grande production. Les machinistes sont souvent très occupés et sur pied. Ils sont essentiels pour le bon fonctionnement d’un plateau de tournage.  Avant que le tournage débute, les machinistes sont aussi responsables de préparer l’équipement, l’empaqueter dans les camions de machiniste et le transporter sur le lieu de tournage. 

machinistes qui sont nécessaires, tel l’opérateur de chariot, qui est uniquement responsable pour le fonctionnement du chariot de caméra – un chariot monté sur roue sur lequel une caméra peut être monté pour qu’elle puisse se déplacer sans heurt ou qu’elle soit tenue à la main. 

Un autre type de machiniste est l’assistant du chef machiniste. Ses nombreuses responsabilités incluent la location, la commande, l’inventaire et le retour de l’équipement, la sécurité au travail, remplir les formulaires, le chargement et déchargement des camions de production, assurer les relations avec les autres départements de productions, et agir en tant que représentant du département avec le directeur de la production et le coordonnateur de leur département.

Sur un tournage de film et de série de télévision, le “département éclairage” est responsable de l’éclairage, et le chef éclairagiste est le technicien responsable de l’exécution (et parfois la conception) du plan d’éclairage pour la production.

Le chef éclairagiste est responsable de gérer l’éclairage sous la direction du directeur de la photographie. 

Comme dans le département machiniste, il existe plusieurs rôles dans celui d’éclairage, tels que les techniciens lumières, éclairagistes, et l’assistant du chef éclairagiste qui soutient le chef éclairagiste. Pour des tournages sur lieux, surtout ceux à l’extérieur, des générateurs sont nécessaire pour fournir le courant électrique à tout l’équipement sur le plateau. Le générateur produit l’électricité à partir de carburant diesel, et la personne qui y est charger est nommé l’opérateur de générateur.

Perchiste

Le perchiste est un membre de l’équipe de son qui est responsable du placement du microphone principal, souvent placé au bout d’une perche télescopique, plus couramment connu comme le microphone « boom ».

La responsabilité principale du perchiste est d’enregistrer le son pendant le tournage d’un film ; elle ou il se tient près du caméraman et tient le microphone boom (souvent sur une perche télescopique). Il doit être assez près des comédiens pour pouvoir capter un son de qualité, mais pas si près que le microphone se voit dans le cadre de la scène. Le perchiste est aussi responsable de fixer les micros-cravates sur les comédiens pour assurer que le dialogue soit bien enregistré. Le perchiste se rapporte au chef opérateur de son. 

C’est un emploi qui exige un effort physique, puisque le perchiste doit tenir le microphone boom (souvent au-dessus de leur tête) au long de la journée de tournage, pendant plusieurs jours consécutifs. Des connaissances pratiques de l’équipement de son spécialisé est nécessaire en plus d’une bonne mémoire et d’une pensée rapide. Par exemple, il est important que le perchiste soit le plus près possible des comédiens lorsqu’ils parlent, alors il doit mémoriser leurs mouvements et ceux des camera afin de pouvoir les suivre et capter le meilleur son possible. 

Opérateur de prise de son

L’opérateur de prise de son supervise l’enregistrement de tout le dialogue des comédiens sur le plateau.

Son objectif est d’enregistrer le meilleur enregistrement de dialogue possible (sans bruit de fond), et de prendre note des bonnes prises pour l’équipe de son de post-production, afin d’aider le monteur dans son travail. Ce rôle existe principalement dans les productions cinématographiques et est moins courante dans la production de séries télévisées.

Si le tournage prend place sur lieux, l’opérateur de prise de son doit aussi enregistrer un fond sonore et le son d’environnement pour l’équipe de son de post-production. L’enregistrement de fond sonore d’un lieu précis est important afin d’assurer une cohérence – ça permet aussi au monteur et l’équipe de son de post-production de monter le son de manière fluide, surtout s’ils montent le dialogue de plusieurs prises différentes. 

Chef opérateur du son 

Le chef opérateur du son est le preneur de son principal pendant le tournage d’un film, il est responsable de l’enregistrement et l’équilibre sonore des effets sonores sur le plateau. C’est le poste de son le plus élevé de la préproduction et de la production.

Les responsabilités de ce poste débutent en préproduction et peuvent impliquer la sélection des équipements sonores qui seront utilisés, visiter les lieux de tournage pour évaluer les problèmes de son potentiels (tel le bruit de fond), et embaucher et former l’équipe de son. Au cours de la production, cette personne est responsable de tout enregistrement de son sur le plateau (y compris le dialogue des comédiens et les sons d’environnement) et le mixage de son en temps réel, qui signifie qu’il établit l’équilibre du volume et les autres paramètres de la qualité du son afin d’assurer la meilleure qualité de son une fois le film complété. La plupart des chefs opérateurs de son débutant leur carrière dans un poste débutant sur l’équipe du son pour se familiariser avec l’équipement – par exemple comme perchiste, assistant de production, ou bien stagiaire en son.

Une comédienne ou un comédien est une personne qui utiliser leur présence physique et/ou leur voix pour jouer le rôle d’un personnage dans un film ou une série télévisée.

Être comédien implique une recherche approfondie du rôle, de mémoriser le dialogue du scenario, et développer le personnage afin qu’il soit authentique sur l’écran.  Travailler comme comédien implique donner vie à des scènes chargé d’émotivité, sur le plateau ainsi qu’en audition. Le développement et perfectionnement de vos compétences en tant que comédien est une partie essentielle du processus, et c’est un travail qui peut être éprouvant émotionnellement. 

Exigences éducatives: Plusieurs comédiennes et comédiens suivent une formation accréditée, tandis que d’autres sont autodidactes.

Un coordonnateur de cascades est responsable d’organiser et coordonner les cascades pour un film ou une série télévisée, ainsi qu’embaucher les cascadeurs qui les performent.  Dans bien des cas, le coordonnateur des cascades dresse le budget, élabore et chorégraphie les cascades selon le scénario et la vision du réalisateur. Elles et ils ont habituellement de l’expérience en tant que cascadeur, un rôle qui est décrit ci-dessous.

Exigences éducatives: 

Formation en arts martiaux, gymnastique ou bien en disciplines de combat.

 

Une cascadeuse/ cascadeur est un professionnel qualifié qui exécute les cascades. Les «cascades» comprennent une grande variété de mouvements qui doivent être effectué sur le plateau. S’il y a une poursuite automobile ou une séquence de combat dans le film, ce sont des cascadeurs qui les exécutent. Parfois même les mouvements plus petits et moins dangereux (tel que sauter dans quelques choses ou bien tomber) peuvent être effectués par des cascadeurs. Certains cascadeurs prennent aussi le rôle de “doublure” pour certains comédiens, effectuant tous les séquences d’actions à leur place. Plusieurs séquences de cascade sont rigoureusement préparées, alors les cascadeurs doivent être en excellente forme physique, et souvent même formés en arts martiaux, gymnastiques ou une discipline de combat. 

Veuillez prendre note que malgré leurs apparences bien chorégraphiés, les cascades sont très dangereuses!

Exigences éducatives: 

Formation en arts martiaux, gymnastique ou bien en disciplines de combat.

 

Un chorégraphe de combat conçoit et réalise les séquences de combat dans les films et séries télévisées.  Comme une chorégraphie de danse, elle ou il enseigne la séquence de mouvement aux comédiens afin d’assurer qu’elles paraissent réalistes et/ou historiquement correcte, tout en assurant la sécurité des comédiens et de l’équipe de tournage. Alors que la connaissance de plusieurs styles de combat est nécessaire, les chorégraphes de combat doivent aussi comprendre la mise en scène théâtrales et les principes de la chorégraphie. Avant de composer une chorégraphie, les individus doivent être formés dans plusieurs différentes disciplines de combat, par exemple le combat corps à corps, l’escrime et les arts martiaux.

Exigences éducatives:

Plusieurs chorégraphes de combat débutent leur carrière en tant que professionnel en arts martiaux ou bien ont de l’expérience en cascade.

Un dresseur animalier est la personne qui s’occupe des animaux aux cour de la production d’un film ou d’une sériée télévisées. 

Elle ou il utilise ses connaissances du comportement animal pour s’occuper des animaux sur le plateau et aussi les dresser pour exécuter certains comportements ou gestes qui sont nécessaires dans les séquences où ils apparaissent.

Un dresseur s’occupe de la santé physique et mentale des animaux lorsqu’ils ne travaillent pas sur le plateau. D’autres responsabilités peuvent inclure de nourrir et administrer les médicaments et suppléments aux animaux, entretenir les cages et les enclos, assurer qu’ils font de l’exercice, tenir des dossiers de santé et de comportement, et de les transporter.

Exigences éducatives:  

Bien qu’un diplôme universitaire ne soit pas obligatoire pour percer le domaine, plusieurs spécialisation universitaire communes pour les aspirants dresseur sont la science animale, le comportement animal, la biologie, la zoologie, la biologie marine, et la psychologie.  La plupart des dresseurs animalier cinématographique ont un diplôme lié au domaine des animaux ou ont une expérience pratique approfondie acquise en faisant des stages avec des dresseurs de renommés.

Le chef décorateur crée l’apparence d’un film. Elle ou il est le touche-à-tout artistique et le leader confiant qui gère le département artistique entier. 

Ce rôle travail intimement avec le réalisateur et le directeur de la photographie pour crée l’ambiance et l’impact du film. Ils sont chargés de donner vie aux idées du réalisateurs en coordonnant l’apparence visuelle globale et le style artistique choisi au cours de la production. Le travail du chef décorateur débute dans la phase de préproduction, en planifiant ce que chaque plateau ou lieu doit ressembler ou bien construire le plateau et son décor pour arriver au résultat désiré. Le chef décorateur est aussi responsable d’embaucher et gérer le département artistique, qui est souvent un des plus grands départements d’une production cinématographique.

Elle ou il aura peut-être à faire des recherches pour concevoir un plateau pour un tournage historique, ou bien inventer un monde qui n’existe pas à l’aide de la couleur, l’éclairage et l’usage inventif de meubles, de l’habillage, etc. Il y a beaucoup de préparatifs associés avec ce rôle, et la majorité du travail prends place avant que le tournage débute.

Au cours du tournage, le chef décorateur assure que chaque plateau et configuration de caméra donne l’image désiré, et réponds à toutes les questions et inquiétudes qu’à le réalisateur ou le directeur de la photographie par rapport au plateau. Elle ou il planifie aussi le prochain plateau ou lieu de tournage, et les supervise à tous les jours. 

Le travail d’un chef décorateur se termine habituellement à la fin du tournage. Il pourrait aussi coordonner le retour des matériaux loués, ainsi que d’autres tâches de clôture, mais ne s’étend pas à la post-production. Toutefois, avec de plus en plus de films qui sont complétés en post-production à l’aide de de CGI (images générées par ordinateur), les chefs décorateurs restent impliqués dans cette phase afin d’assurer la cohérence de la vision artistique du film.

Un chef décorateur a besoin d’un œil pour la conception. Des habiletés tel le dessin et la construction, le design graphique et des compétences en histoire de l’art, la culture pop et les principes du design sont tous des atouts importants. Elle ou il doit avoir des habiletés de communication exceptionnelles, et savoir gérer un budget et une équipe.

Exigences éducatives:

Comme de nombreux domaine créatif, il n’y a pas de moyen unique qui mène à une carrière en tant que chef décorateur. Des diplômes en design graphique, théâtre, architecture, ou en art cependant peuvent vous donner une base solide dans les habiletés nécessaires pour percer dans l’industrie – et peuvent aussi vous mener à des relations et liens utiles dans l’industrie. Des cours en charpenterie et en construction de décor de plateau peuvent aussi vous permettre d’acquérir une expérience en construction et conception de décor.

Directeur artistique

Le directeur artistique est responsable de l’aspect visuel global du film ou de la série télévisée.

Le directeur artistique est un titre qui revient dans plusieurs industries, y compris celui du cinéma, du théâtre, de la publicité/marketing, de la mode, etc.  Le directeur artistique est responsable des décisions portant sur tous les aspects visuels. Dans une production cinématographique, elle ou il travail directement sous le chef décorateur et en collaboration avec les scénographes et les décorateurs ensembliers.  Une partie importante de ses responsabilités incluent les aspects administratifs du département artistique.  Il est responsable d’attribuer les tâches à l’équipe, tenir le budget et l’horaire du département artistique à jour (c’est-à-dire la préparation/tâches de clôture). 

Coordonnateur du département artistique

Le coordonnateur du département artistique aide le directeur artistique dans les tâches administratives et de production.

Le coordonnateur du département artistique agit en qu’administrateur du département artistique, elle ou il travaille sous la supervision du directeur artistique.  Le travail du coordonnateur débute en préproduction et comprend la gestion de toutes les communications du département par rapport à l’horaire, tel qu’informer les membres de l’équipe des réunions et des échéanciers, réaliser la recherche, et tenir compte de tous les matériaux et équipement du département artistique. Le coordonnateur est aussi chargé de faire le suivi du budget du département, créer les horaires et tenir compte des heures de travail avant et durant la production.

Exigences éducatives:  Un diplôme en production cinématographique et de série télévisée ou en scénographie théâtrale est recommandé, et des cours en affaire de l’industrie du divertissement sont un atout. Un bon sens de l’organisation et d’excellentes compétences informatiques peuvent aussi être un atout dans ce rôle, puisqu’il est majoritairement administratif. Les coordonnateurs peuvent aussi gravir les échelons dans le département artistique pour apprendre ce rôle.

Décorateur ensemblier

Le décorateur ensemblier habille le plateau avec les accessoires et meubles pour donner à la scène l’apparence nécessaire pour chaque scène et assure le bon positionnement de chaque élément pour chaque prise. 

Le décorateur ensemblier est le chef de son département, qui inclue aussi les assistants-ensemblier. Elles et ils organisent les objets sur le plateau avant que le tournage débute.  Ils placent les meubles, accrochent les peintures et placent les objets décoratifs. Ils sont aussi responsables de la construction légère de petits éléments, tel des gaines d’air climatisé et des plaques électriques jaunies. Ils pourraient aussi déplacer des éléments décoratifs pour faire place à l’équipement de tournage selon le besoin. Durant le tournage, le département des accessoires travaille avec les ensembliers de plateau pour assurer que les accessoires et les meubles soient bien placés selon le scénario et pour maintenir la continuité, puisque les scènes ne sont pas souvent filmées en ordre.

Constructeurs de décors

Un constructeur de décors est une personne qui construit le plateau et les éléments de la scène.

Les films peuvent être tourné sur place, mais les éléments de plateau doivent être construit sur mesure, comme pour une production théâtrale. 

Au minimum, le constructeur de décors est nécessaire pour la construction du plateau.  Mais les grandes productions cinématographiques ou de séries télévisées pourraient avoir toute une équipe de construction qui comprend un superviseur, des constructeurs, des peintres de plateau, des peintres scéniques et des assistants. 

Les constructeurs de décors travaillent avec le chef décorateur, le directeur artistique et le reste de l’équipe chargée de créer le monde visuel du film. Elles et ils travaillent principalement avec le bois et le métal, et utilisent des techniques de menuiseries et de soudage. 

Le chef accessoiriste est un membre du département artistique qui est responsable pour l’achat, la fabrication, le placement et la supervision des accessoires nécessaires pour une production. 

Le chef accessoiriste travaille aussi avec d’autres membres de l’équipe de production pour gérer l’apparence physique du plateau. Par exemple, elle ou il pourrait travailler avec le superviseur de scénario afin de maintenir la continuité (tenir compte d’aspects physiques, tel que si un verre d’eau est plein ou vide, comment les objets sont déplacés, etc.).

Chef coiffeur

Le chef coiffeur est la personne responsable pour la conception des coiffures des personnages et de coiffer les cheveux ou perruques des comédiens sur le plateau. 

Comme responsable du département de la coiffure, le chef coiffeur travaille directement avec le réalisateur, le chef décorateur et le chef maquilleur afin de crée des concepts originaux qui s’intègrent à la vision et l’ambiance du film.

Elle et il commence leur travail sur les coiffures à temps plein bien avant que le tournage du film débute, et avant que d’autres coiffeurs soient embauchés.

Chef maquilleur

Un maquilleur est responsable de la transformation visuelle de l’apparence des comédiens et figurants via le maquillage, la peinture et d’autre accessoires. 

Le maquilleur travaille avec les réalisateurs et les interprètes afin de déterminer l’apparence physique de chaque personnage. Elle ou il étudie souvent des croquis, photos et d’autres références venant des artistes concepteurs pour arriver à l’apparence voulue. Elle ou il lit et analyse les scénarios afin de déterminer le maquillage et les changements nécessaires selon les scènes différentes. 

Certains maquilleurs se spécialise en maquillage d’effets spéciaux, qui comprend l’utilisation de prothèse pour changer l’apparence d’une comédienne, créer des fausses lésions pour des victimes ou créer un masque de monstre pour un méchant dans un film d’horreur.  

Maquillage d’effets spéciaux

Les maquilleurs d’effets spéciaux utilisent le maquillage et les prothèses afin de créer des lésions ou des caractéristiques physiques animales aux interprètes ou même transformer un comédien en créature fantastique.

Le maquillage d’effets spéciaux est un processus qui utilisent le sculptage de prothèse et des techniques de moulage pour créer des effets cosmétiques. Elles ou ils peuvent vieillir un comédien, ou créer un monstre d’un autre monde. Ils passent leurs journées à travailler avec les comédiens (en appliquant leur maquillage, parfois pendant plusieurs heures à tous les jours) ou à fabriquer les prothèses – y compris des parties du corps pour une série médicale ou des créatures pour un film d’horreur.

Exigences éducatives: 

Prendre des cours en maquillage d’effets spéciaux peut aider à démarrer votre carrière. La plupart des programmes de maquillage d’effets spéciaux comprends l’apprentissage des fondations du maquillage ainsi que la création de prothèse sculpté 3D à l’aide de moulage. Ces programmes peuvent aussi vous aidez à choisir un champ de spécialisation. Ils vous permettent aussi de compléter des stages afin de développer votre portfolio.

Un superviseur de scenario (aussi appeler un superviseur de continuité) supervise la logique et la cohérence du processus cinématographique.

Si en regardant un film vous avez déjà remarqué que dans une prise un verre d’eau est rempli, et tout d’un coup dans la prochaine il est vide, vous avez constaté une « erreur de continuité ». C’est la responsabilité du superviseur de scénario d’assurer que ses erreurs (et les autres questions de continuité) n’aient pas lieu ! Elle ou il aide à organiser les séquences pour le monteur (qui n’est pas généralement présent durant le tournage). 

Les films ne sont pas toujours tournés en ordre chronologique, alors il est fort probable qu’une scène de la fin du film soit tourner avant une qui prend place au début du film. Il est donc essentiel et un travail sérieux de tenir compte de la chronologie de l’histoire ainsi que de chaque détail de l’apparence du décor, des coiffures des comédiens et de leurs vêtements.  

Le superviseur de scénario sert de liaison principale entre le réalisateur et le monteur. Sur le plateau, elle ou il est toujours près du réalisateur et tient compte de toutes les prises d’une scène afin que les séquences soient bien organisées et étiquetées pour le monteur. 

Costumier

Le costumier est la personne qui créer les costumes pour un film ou une sériée télévisées.

Le rôle de costumier est de crée les tenues des personnages et de balancer les scènes à l’aide de texture et de couleur. Elles ou ils peuvent fabriquer les costumes sur mesure ou peuvent travailler à partir de vêtements existants qui complémentent l’ambiance du film. Le costumier travaille aussi en collaboration avec les départements de coiffure et de maquillage.

Elles et ils commencent leur travail en lisant le scénario et en parlant avec le scénariste, le réalisateur et les autres membres de l’équipe de production, de l’ambiance et l’impact du film, l’époque, etc. Ils rassemblent ensuite des références visuelles de tissues, motifs ou morceaux de vêtements spécifiques pour inspirer leurs propres créations finales. Ils pourraient aussi entreprendre des recherches historiques (pour un film d’époque), ou utiliser leur propre imagination (pour un film de fantaisie ou futuriste). Elles et ils sont toutefois responsables de fabriquer ou approvisionner les costumes (vêtements, souliers, accessoires) pour tous les personnages d’une production cinématographique. 

Exigences éducatives:

Les personnes qui se lancent dans ce domaine ont souvent une expérience en création de mode, ou ont acquis de l’expérience dans d’autres domaines de l’industrie du cinéma, tel en tant qu’assistant dans le département costumes. En plus d’acquérir de l’expérience dans ces postes débutants, les costumiers aspirants doivent aussi assembler un portfolio qui inclut l’éventail des créations qu’ils ont conçus.

Assistants costumiers

Assistants costumiers tiennent compte des costumes et s’assurent qu’ils sont bien chargés dans les camions de transports et y sont débarqués sans les endommagés.

Elles et ils s’assurent que les costumes et les accessoires soient distribuent aux bons comédiens et explique leur entretien, y compris de ne pas manger, boire ou fumer en portant certains costumes, etc. Ils établissent aussi les consignes pour les comédiens de vérifier les costumes après chaque utilisation, ainsi que leur indique où les placer lorsqu’ils ont besoins de soin. C’est la responsabilité de l’assistant costumier de garder le « livre de la continuité des costumes » à jour. Ce livre est un annuaire de tous les tournages en ordre d’apparition, et de ce que chaque comédien portait dans chaque scène. En plus d’assurer que les comédiens ont toujours le bon costume, ce livre permet de faire le suivi de l’utilisation et la location de chaque pièce au cours de la production.

Exigences éducatives:

De l’expérience en tant que couturière ou tailleur est un atout dans ce rôle, ainsi que de l’expérience en tant qu’assistant de production dans le département costumes. 

Chef costumier

Le chef costumier est responsable de l’entretient et l’organisation des costumes au cours de la production. 

Le chef costumier gère une équipe d’assistants costumier, concepteurs et d’autres membres de l’équipe (tout dépendant de la taille de la production). En consultant le livre de continuité, elle ou il travaille avec les membres de l’équipe pour parler et décider des détails, tel quels costumes seront nécessaire pour chaque scène et le nombres de changements de costumes par jour. Une des responsabilités les plus importantes du chef costumier est d’assurer que tous les costumes arrivent sur le plateau et sont prêts pour les comédiens.  Le chef costumier doit aussi assurer que les costumes soient bien entretenus, et tenir un registre de tous les articles de vêtements et accessoires, y compris les articles qui sont loués et doivent être retourné après le tournage.

Exigences éducatives:

Le chef costumier débute souvent sa carrière en tant que stagiaire ou assistants dans le département costumes et gravi les échelons. Une expérience dans l’industrie de la mode ou en conception de costume peut être utile.

Coordonnateur de Transports

Le coordonnateur de transports est responsable de la gestion du département des transports et de surveiller et assurer les besoins de transports de l’équipe de tournage et des comédiens.

Ce rôle est celui responsable de déplacer tous et tout le monde d’un endroit à l’autre! 

Elles et ils sont responsables de la location des véhicules (y compris les camions et les roulottes utilisées pour le maquillage, les costumes, l’éclairages et les autres matériels), des caravanes pour les comédiens, et tous les automobiles qui seront utilisé sur le tournage. Ils seront aussi chargés d’embaucher les chauffeurs. 

Elles ou ils doivent avoir de l’expérience dans le transport de marchandise, et est responsable de la logistique du transport de l’équipe de tournage et l’équipement sur les lieux de tournage. Ils doivent bien travailler sous pression et doivent pouvoir travailler de longues heures malgré les conditions métrologiques.

Les compétences de base nécessaires pour cette position sont de bonnes habiletés organisationnelles, le souci du détail, la connaissance de certaines règles et réglementions, des compétences de planifications, de gestion d’équipe et de négociations.

Buffet et service traiteur

Le buffet est l’endroit sur le plateau d’un film ou d’une série télévisée où l’équipe de tournage peut trouver des collations et des boissons tout au long de la journée de travail.

Il y a généralement une “table buffet” principal où l’on peut retrouver les collations et les boissons – cette table reste stockée toute la journée.  Dans la même zone on peut aussi trouver d’autre type d’approvisionnement tels les premiers soins, certains analgésiques, de la gomme à mâcher, des antiacides, des cure-dents, du désinfectant pour les mains, de l’écran solaire, et des chauffes mains.  

Le service traiteur offre les mets chaud (déjeuner, diner ou souper), qui sont souvent offert par une entreprise ou un restaurant qui sert plusieurs clients par semaine.

Exigences éducatives:  Il n’y a pas de diplôme spécifique nécessaire pour une carrière dans les services de buffet, mais un intérêt pour l’industrie alimentaire et une compréhension de la sécurité alimentaire sont un atout.  Les services de traiteurs sont souvent dirigés par des entrepreneurs qui ont étudié en art culinaire ou ont une expérience dans l’industrie hospitalier.

Comptable de production

Le comptable de production est un comptable normal qui effectue son travail sur le plateau d’un tournage ! Elle ou il s’occupe des finances de la production.  

Le comptable de production gère l’argent, paie l’équipe de tournage et les comédiens, fait affaire avec les syndicats, et fournit des projections pour le producteur exécutif, l’informant des dépenses par rapport à ce qui est dans le budget. Il est spécialisé dans la nature unique des budgets et dépenses de production cinématographique. Si vous voulez étudiez dans un domaine pratique telle la comptabilité mais vous rêvez de travailler dans un domaine créatif, utiliser ces habiletés dans l’industrie du cinéma est une bonne façon de le faire !

Il existe plusieurs postes différents dans le département de comptabilité d’une production, tel le premier assistant du comptable, le deuxième assistant, le commis de paie, et le rôle débutant de commis aux dossiers.

L’assistant de production est un poste de débutant dans la production cinématographique ou de série télévisées. 

L’assistant de production peut travailler dans un bureau ou sur le plateau. Elles ou ils font à peu près tout et n’importe quoi, y compris s’occuper des tournées de café, faire des copies du scénario, et transporter l’équipage et l’équipement au besoin.  Ce que les assistants font dépend du budget de la production, ainsi que la confiance qu’on leurs supérieurs dans leurs habiletés. Généralement, elles et ils sont chargés avec les petites tâches, ce qui leur permettent d’apprendre davantage sur les divers aspects d’une production. De commencer en tant qu’assistant de production est une excellente façon de découvrir la vie de plateau et décider quel parcours de carrière dans l’industrie du cinéma vous intéresse.

Un poste qui est relativement nouveau depuis l’arrivée du cinéma numérique est l’assistant de l’ingénieur de la vision, qui s’occupe de transmettre les fichiers numériques au monteur immédiatement après que les scènes sont tournées. Elles et ils travaillent souvent en collaboration avec d’autre membre de l’équipe de post-production (tel le monteur et le coloriste) pour obtenir le résultat recherché.  L’avantage de la technologie numérique est qu’elle permet d’établir le résultat recherché pendant le tournage, plutôt qu’attendre d’avoir toutes les prises et de les données à la post-production.

L’ingénieur de la vision reçoit et vérifie les séquences de l’assistant caméraman et le preneur de son, et les sauvegardes à partir des cartes de données à des disques dures de grande capacité tout au long de la journée. Elle ou il s’occupe de garder les séquences bien organiser pour ensuite les livrées à l’équipe de the post-production.

EMPLOIS EN POST-PRODUCTION

La post-production est la dernière phase du processus de réalisation cinématographique où les enregistrements visuels et sonores tournés durant la phase de production (par exemple, durant le tournage, la séance de photos etc.) sont manipulés et transformés en produit fini destiné au grand public. Il faut y porter autant d’attention au récit narratif et à la vision créative que pendant les tâches de préproduction de l’écriture et la visualisation du scénario, et l’interprétation des comédiens et du réalisateur. C’est aussi un processus qui est très technique et nécessite une approche minutieuse. 

Plusieurs membres de l’équipe de post-production d’une production cinématographique ou d’une série télévisée peuvent s’attendre à des environnements de travail semblables. Par exemple, plusieurs rôles dans la phase de post-production sont des employés autonome (freelanace), qui doivent travailler sur plusieurs projets en même temps, qui travaillent à distance grâce à la numérisation, et qui travaillent pendant des jours, seuls et à l’intérieur en collaboration avec les cinéastes et les équipe artistiques etc…

 Les superviseurs de post-production sont responsables de superviser le processus de post-production, durant lequel elles et ils assurent une communication exceptionnelle et un exchange d’information entre le producteur, le réalisateur, le monteur, le superviseur du montage sonore, les compagnies auxiliaires (tels les laboratoires cinématographiques et les studios de CGI) et le comptable de production. Malgré que ce ne soit pas un rôle créatif, c’est un rôle essentiel qui assure que le budget de post-production soit raisonnable et réalisable, et que les échéanciers soient respectés.  

Le rôle de superviseur de post-production nécessite une ingéniosité, une pensée rapide et une capacité de prendre des décisions importantes sous pression en plus d’une excellente compréhension du processus de post-production. 

Le rôle peut varier selon le type de production et budget. Pour un film à gros budget avec l’utilisation de CGI (effets spéciaux numérique) complexe, elle et il débute leur travail en préproduction, agissant en tant que liaison avec les entreprises de CGI et assurant que le producteur est au courant de toutes considérations créatives et budgétaires et l’impactent qu’ils peuvent avoir sur la phase de post-production. 

Pour un film à faible budget, ils peuvent aussi donner leurs conseils des limites qui doivent être appliquées au tournage, ainsi qu’un portrait global de ce qui peut être raisonnablement accompli en post-production. La plupart des superviseurs de post-production travaillent aussi avec le producteur, le réalisateur et le monteur pour embaucher le personnel de la phase de post-production

Elles et ils continuent de travailler sur la production jusqu’à ce que tous les éléments du film soient livrés, y compris tout ce que le distributeur du film pourrait nécessiter (par exemple les spécifications techniques pour le visionnement en cinéma, ou les versions qui permettent que les pistes de langues différentes soient ajoutées pour la distribution dans les pays différents). 

Un monteur de film est chargé de “couper” et assembler le métrage brut en un produit fini cohérent.

Le travail d’un monteur lui demande de regarder toutes les séquences enregistrées afin de choisir quelles prises utiliser, et ensuite utiliser un logiciel numérique pour assembler ces séquences en un film ou une émission de télévision complétée.

Souvent, ce processus implique qu’elle ou il visionne, classe et organise les séquences et prises et ensuite façonne l’histoire avec le réalisateur.

La description du poste de monteur est beaucoup plus complexe que placer les prises en ordre. Il doit analyser chaque prises (souvent des centaines d’heures de séquences), et méticuleusement choisir les prises qui créeront l’impact émotif et thématique d’un film.

Plusieurs habiletés sont nécessaires pour être un monteur efficace, y compris avoir une bonne vision de l’ensemble, des habiletés en résolution de problème et le souci du détail. De plus, les monteurs doivent être doués en technologie et habile dans l’utilisation de logiciel de montage complexe.

Exigences éducatives:

Un programme d’étude cinématographique, avec une concentration en post-production, est un atout. De l’expérience avec l’utilisation de logiciel de montage est essentiel, ainsi qu’avoir travaillé sur des plus petits projets pour monter son portfolio.

Un monteur de son est le professionnel créatif qui est responsable de sélectionner et assembler les enregistrements sonores en préparation du montage de son final pour un film ou émission télévisée.

Il existe trois composantes principales qui ensemble forme le montage de son final:

  • Le dialogue
  • Les effets
  • La musique  

Le montage du dialogue est designer comme le “montage de son de production”. Dans ce processus le monteur prend le son original enregistré sur le plateau, et utilisent une variété de techniques pour rendre le dialogue plus clair afin que le spectateur ne remarque pas les transitions de prise en prise (souvent le bruit de fond peut changer dramatiquement de prise en prise).

Parmi les défis auxquelles les monteurs font face, un particulièrement important est l’ajout des éléments sonores différents pour créer une bande sonore réaliste qui s’agence avec ce que l’on voit sur l’écran. Le monteur de son doit assembler tous les éléments de son d’une façon qu’elle semble non seulement naturelle, mais augmente aussi la tension dramatique ou l’impact émotif que le réalisateur veut souligner dans chaque scène.

Un superviseur musical est la personne qui illustre en musique les images visuels.

C’est généralement une personne qui a une connaissance approfondie de la musique et des licences et négociation associées.  Une de leur responsabilité est d’obtenir les droits aux chansons existante (qui n’ont pas été écrites spécialement pour le film). Il joue le rôle de liaison entre les détenteurs des droits et le réalisateur du film et recueille l’information nécessaires pour la liste des crédits et, dans certain cas, gère les redevances. Ce poste nécessite des habiletés de négociation et de pouvoir travailler dans des délais serrés.

Exigences éducatives:

Vous pouvez devenir un superviseur musical en ayant de l’expérience dans d’autre domaine de la musique, ou en prenant des cours en affaire de l’industrie de musique. Comme d’autres rôles dans l’industrie du cinéma, monter son portfolio en travaillant sur de plus petites productions est essentiel.

Un compositeur compose la musique pour un film.

Dans une production cinématographique, ils et elles sont ceux qui composent la musique originale pour le film. La musique d’un film est une musique originale qui est composer spécialement pour le film. Cette musique fait partie de la trame sonore du film, qui incluent aussi de la musique existante, et peut aussi inclure des indices auditifs, qui sont programmé pour débuter et terminer à des points spécifiques dans le film afin d’augmenter l’impact dramatique et émotif de la scène en question. Les trames sonores sont composées par un ou plusieurs compositeurs et ensuite interprété par des musiciens et enregistré par l’ingénieur de son.

 Le compositeur d’une trame sonore originale doit aussi comprendre le processus cinématographique, puisque la musique doit suivre le scénario, les mouvements des personnages, et les humeurs du film. Le compositeur est un musicien avant tout. Les habiletés techniques nécessaire pour faire ce travail sont de savoir composer de la musique et savoir utiliser des logiciels de compositions et de montage tel Pro Tools.

Exigences éducatives:

Plusieurs collèges et universités offrent des diplômes, BA ou BSs. en composition ou en production musicale. Ils nécessitent une audition pour démontrer la maîtrise d’un instrument, donc de savoir jouer un instrument tel le piano ou la guitare est essentiel. Des études supérieures sont aussi un atout.

Un bruiteur récréer des sons à partir d’objets qui s’harmonisent à la scène visuelle d’un film.

Le bruitage est la reproduction de sons communs qui sont ajoutés au film en post-production. Il est difficile d’enregistrer tous les petits sons qui prennent placent dans une scène sur le plateau (bruit de clé dans une porte, pas, une cueillir à l’intérieur d’une tasse, quelqu’un qui tape sur un clavier, etc.). Parfois, ces sons doivent être recréés après le tournage. Un exemple est une scène de combat où les acteurs ne se frappent pas réellement, alors il n’y a pas de son de coup à enregistrer ! Le travail du bruiteur est donc de créer un son qui ressemble à un vrai combat pour convaincre les spectateurs (en évitant la violence, évidemment!)

Exigences éducatives:

Les bruiteurs ont souvent une formation universitaire ou collégiale dans les arts et/ou la science de l’enregistrement, ainsi qu’une connaissance et de l’expérience dans le processus de post-production. Un bon poste de débutant est en tant que stagiaire dans une installation audio de post-production. Ceci vous permettra d’être exposé aux aspects techniques de l’enregistrement de son.

Un concepteur sonore combine tous les éléments sonore (musique, bruit de fond, dialogue, effets, autre sons atmosphérique) en un paysage sonore unifié qui forme le fond sonore d’un film. 

La conception sonore implique l’interprétation et montage d’audio, tels les effets sonores et le dialogue, mais peut aussi impliquer la création de son à l’aide de synthétiseur et d’autres instruments. 

La plupart des concepteurs sonore ont de l’expérience en tant que monteur de son et pourrait même superviser le travail entier de son en post-production en plus d’avoir le rôle créatif spécialisé d’assembler l’aspect sonore entier de la production.

De bonnes habiletés de communication sont essentielles, ainsi qu’une excellente imagination et créativité pour produire des éléments et effets sonores uniques.

Exigences éducatives:

L’éducation dans le domaine peut varier d’un programme d’un an à un baccalauréat, des études supérieures et même une maîtrise en conception sonore. Les écoles d’art, cinématographique et université offrent des programmes du genre.

Les enregistrements de post-synchronisation sont des enregistrements produit par des ingénieurs de son qui réenregistre le dialogue dans un studio, et enregistrer le dialogue pour les films, série télévisée, jeux vidéo et documentaire animés. 

Afin d’obtenir un dialogue clair dans chaque prise d’une série télévisée ou d’un film, le réalisateur a une arme secrète : l’enregistrement de post-synchronisation. Le dialogue est souvent réenregistré pour remplacer l’original dans une scène en raison d’un problème, tel du bruit de fond, ou un comédien qui a mal dit sa réplique. La personne chargée de ces enregistrements s’assure que le dialogue du film est de la meilleure qualité sonore possible. Elle reçoit des notes prisent durant le tournage du superviseur de scénario ou le chef opérateur du son, qui indiquent où se trouvent les problèmes audio.  L’ingénieur travaille donc à partir de ces notes pour remplacer ces problèmes avec des nouveaux enregistrement, ramenant aussi les comédiens en studio pour réenregistrer le dialogue au besoin.

Exigences éducatives:

Un diplôme en production cinématographique et série télévisées avec un concentration en son de post-production est un atout à cette carrière, mais peut aussi bien être remplacer par un diplôme en art d’enregistrement avec une concentration sur l’ingénierie sonore. Le monteur d’enregistrement de post-synchronisation doit savoir utiliser des consoles d’enregistrement analogues et numériques, ainsi que savoir utiliser les logiciels d’audio numérique.

Le superviseur d’effets visuels est responsable de réaliser la vision créative du réalisateur à l’aide d’effets visuels.

Cette personne est responsable de la supervision de tous les effets visuels/spéciaux de la production ainsi que la gestion de tout le personnel technique et artistique produisant les effets visuels. Alors que ce soit un rôle créatif, la plupart des superviseurs d’effets visuels ont une expertise technique solide et peuvent facilement prendre les décisions importantes concernant la technique la plus efficace à utiliser pour résoudre le problème auquel ils font face. Souvent, le superviseur travaillant en collaboration avec le producteur d’effets spéciaux et le superviseur de l’infographie.

Le coloriste manipule les images finales d’un projet. Leur travail est d’améliorer l’apparence de ces images.

Les coloristes travaillent sur des projets différents telles les publicités, les séries télévisées et les films. Il se peut que l’éclairage dans une scène soit trop faible, ou qu’elle ne correspond pas à la scène suivante. Le coloriste peut éclaircir, retoucher ou modifier les nuances d’une scène à l’aide d’un logiciel adapté en post-production. Le résultat est une image qui est esthétiquement uniforme.

Le coloriste débute son travail en établissant l’allure global de chaque scène en utilisant le plan d’ensemble en tant que référence. Une fois que le réalisateur ou le directeur de la photographie approuve l’image, le coloriste commence son travail d’assurer que le reste des prises correspondent à l’image approuvée.  Après une première passe, tout le monde impliqué révise le travail dans sa totalité avant de repasser sur les détails subtils. Ce cycle se répète plusieurs fois au cours du projet, tout dépendant du budget.

Exigences éducatives:

Il existe des programmes spécialisés en post-production cinématographique et des médias. Il est aussi possible de développer son portfolio en travaillant sur des plus petits projets. Savoir utiliser des logiciels colorimétriques et une connaissance de la théorie des couleurs et de la cinématographie sont un atout et une bonne façon d’apprendre comment la couleur et la lumière sont liés. De l’expérience en photo ou en art visuel sont un atout.

Le sous-titreur est responsable de traduire le film dans une autre langue, créer les sous-titres, gérer la synchronisation et le placement des sous-titres, et comparer les sous-titres au dialogue original.

Ils transcrivent tout le dialogue, la musique et les effets sonores d’un film en sous-titre qui apparaitront sur l’écran dans la langue originale du film ou dans une langue étrangère. Les sous-titreurs font en sorte qu’un film puisse être apprécié par des spectateurs partout dans le monde ainsi que ceux qui sont sourd ou malentendant.

Après avoir regardé le film entier attentivement, elles ou ils écrivent les sous-titres avec les codes de temps précis qui décrivent la music et les effets sonores ainsi que le dialogue. Les sous-titres doivent aussi avoir la bonne ponctuation et l’orthographe correcte et apparaître assez longtemps pour pouvoir les lire. Les traducteurs sont responsables de traduire le texte. Les sous-titreurs doivent avoir une bonne maîtrise de la langue écrite, puisque c’est leur travail d’assurer qu’il n’y a pas de faute et que les sous-titres soient bien placés sur l’écran.

Les sous-titreurs sont souvent embauchés par des entreprises spécialisées en post-production mais peuvent aussi être des travailleurs autonomes.

Exigences éducatives: Un programme en post-production cinématographique, et des cours en logiciels de transcription et de sous-titrage peuvent être utiles.

Audiodescription c’est le texte en voix qui décrit les éléments visuels d’un film, tel l’environnement d’un personnage, les costumes, et le langage corporel pour rendre le film accessible à ceux qui sont aveugle ou malvoyants.

La voix de la description est placée entre les dialogues et permet aux spectateurs malvoyants de se créer une image mentale de la scène. Le superviseur de l’audiodescription est la personne qui est responsable de cette magie et la réalise en écrivant le scénario, embauchant un doubleur de voix, enregistrant et montant le produit fini sur la colonne sonore du film.

Exigences éducatives:

Il n’existe pas de parcours précis pour travailler en audiodescription, mais de l’expérience en écriture, post-production ou ingénierie du son peuvent être des atouts.

Un mixeur (re-recording mixer en anglais) est un ingénieur de son de post-production qui mélange les enregistrements de dialogue, d’effets sonores et de musique pour crée la bande sonore finale du film ou d’une émission télévisée.

La bande sonore finale doit être bien balancée entre tous ses éléments et correspondre à la vision du projet du réalisateur ou du concepteur sonore. 

Pendant la production ou les premières phases de la post-production, les monteurs de son, concepteurs de son, ingénieurs de son, le chef opérateur du son et/ou les monteurs de musique assemblent les enregistrements pour les mixeurs. Ces enregistrements contiennent des fichiers sonores créés par des musiciens et chanteurs professionnels, des comédiens, ou des bruiteurs.

La première partie de ce processus s’appelle le « prémixage ». Dans le prémixage du dialogue, le mixeur entreprend la transformation préliminaire, y compris le réglage du volume, du son fondu enchaîné, et de la réduction du bruit ambient.  Durant la phase finale de mixage, le mixeur, en suivant les directives du réalisateur ou du producteur, prend des décisions créatives par rapport au volume des éléments de son dans chaque scène (dialogue, effets sonores, rire enregistré et musique) par rapport aux autres.

Exigences éducatives:

Un diplôme en ingénierie audio est important pour ce rôle. Pour diriger vos connaissances d’ingénierie vers la cinématographie, il serait idéal de travailler en tant qu’assistant de monteur sonore et gravir les échelons dans le département son de post-production.